Accueil Services Magazine Contact

Test du Xiaomi Mi4 : le smartphone haut de gamme chinois.

Publié par Chris le Samedi, 22 Novembre 2014



Après 18 mois d'utilisation du Xiaomi mi-2s, j'avais envie de retourner sur iOS. Non pas parce que j'étais déçu d'Android mais parce qu'Apple a amélioré les interactions entres ses echosystemes OSX/iOS et que le dernier iPhone balaye les principaux défauts des iPhones précédents. Plus grand, une meilleure autonomie et iOS 8 qui s'ouvre un peu plus mais finalement, j'ai eu l'occasion de pouvoir reprendre le dernier Xiaomi au tarif chinois, et je l'ai pris.

Un Xiaomi, ce n'est pas vraiment un Android. Les téléphones de la marque chinoise tournent sur un Fork d'Android nommé Miui. Contrairement aux interfaces de la plupart des fabricants de smartphones tournant sur l'OS de Google, l'interface n'est pas un simple launcher mais elle modifie l'OS en profondeur afin de donner quelques choses qui se rapproche plus de l'esprit Apple. Ainsi, Miui offre un grand nombre de services de qualité au design irréprochable.



Mais le chinois ne s'arrête pas à fournir une simple modification accompagnée de services utiles mais propose sa propre suite de logiciels, de téléchargement de musique et vidéo, de thèmes complet pour le smartphone, un cloud pour sauver toutes ses données, un système similaire à iMessage et bien plus. Je regretterais presque de ne pas comprendre le chinois. J'ai installé Google Play à la place de tout ça.

Miui est bien plus ouvert qu'Android en général. Il peut fonctionner sans difficulté sans compte Google, il peut totalement changer d'apparence et permet également de choisir les logiciels par défaut tel que son navigateur ou client mail.

La dernière version de MIUI permet d'effectuer un nombre incroyable de réglage que l'on ne trouve pas forcément dans la concurrence comme le réglage de la saturation des couleurs ou un réglage de puissance.

Miui propose d'un nombre incroyable de fonctionnalités plus ou moins utiles : scanner QR code, DLNA, serveur FTP, Antivirus, lecteur de documents, ...

Grâce aux communautés de fans de la marque, il est facile de remplacer le firmware chinois d'origine par une version française.

Le smartphone

J'ai en main le dernier smartphone haut de gamme du fabricant chinois. Celui-ci n'est pas encore compatible avec notre 4G. Si ce smartphone vous intéresse, il faudra attendre où faire l'impasse dessus. Dans mon cas, ce n'était pas un grand problème car la 4G, la 3G, voire la 2G sont très peu accessibles dans mon quotidien quelque soit l'opérateur. Presque rien dans mon quartier, rien sur la ligne de train, réseau encombré à Bruxelles. Inaccessible dans les bureaux de ma société, soit, pour moi, le data mobile, c'est du marketing avant tout.



Le Mi-4 donne une impression de déjà vu. Avec sa robe de métal, il ressemble à un iPhone 5 agrandi. Il ressemble, en quelques sorte à ce qu'aurait pu être l'iPhone 6. Plus large, plus long et plus épais de 1,5 mm que l'iPhone 6, son ecran de 5 pouces est également un peu plus grand. C'est donc un smartphone clairement positionné haut de gamme. Son ecran IPS offre une luminosité maximale de 450cd/m2 et une gamme de couleurs de 17% plus élevée que l'iPhone. Sa résolution d'écran full HD de 1080x1920 lui offre une densité de pixels de 441 ppi bien supérieur à l'iPhone 6 qui est de 348ppi. En pratique, ça ne se voit pas vraiment.

Pour animer tout ça, le smartphone est équipé d'un processeur quad core de 2,5 GHz accompagné d'un chip graphique Adreno 330 et 3gb de RAM, les performances sont au rendez vous, proches du OnePlus one mais ne vous y trompez pas, l'OS à lui tout seul consomme facilement 2gb de RAM.




Sur un smartphone 5 pouces, l'écran représente une grande partie de la consommation de batterie. Celui-ci est équipé d'une batterie de 3080mAh, çe qui représente environ 1270 mAh en plus que l'iPhone 6. En pratique, ça se ressent évidement. Il n'a plus aucun mal à tenir la journée même si vous êtes comme moi un gros utilisateur de smartphone. Le site de GSMarena annonce une endurance de 68h mais plus prudent, je pense qu'il peut s'approcher des 2 jours d'autonomie si vous l'utilisez peu. Ça fait une belle différence avec mon ancien Xiaomi Mi-2s qui me demandait deux rechargements par jour.



Photographie

Avec son capteur photo autofocus Sony Exmor RS de 13 megapixels à 6 lentilles, son ouverture de f1.8, son double flash led et son filtre verre bleu infrarouge, il assure en photographie.






Une photo avec une faible luminosité





Sa caméra en façade n'est pas en reste puisqu'elle permet de prendre des selfies de 8 megapixels.

Son logiciel de photographie est peut être un peu trop complet ou complexe. Du détecteur de visage (pratique) à la reconnaissance faciale (détecteur de sexe et âge) des personnes photographiées en passant par les filtres (Instagram like), par le HDR (moyennement efficace) et le mode rafale, il y a de quoi se perdre.


Vidéo

Belle surprise, le smartphone est capable de filmer en ultra HD ou 4K, c'est à dire en 3840x2160. Si votre ordinateur est assez performant, vous pouvez avoir un aperçu avec cette vidéo youtube, il suffit de passer en plein écran et choisir la résolution 4k.



Le son

Pas grand chose à signaler. Le son est correct, le haut parleur est très propre et le DSP semble de bonne qualité. Écouter de la musique avec un casque est vraiment agréable. Le port minijack s'est nettement amélioré par rapport au Mi-2s. C'est bien simple, la qualité est devenue suffisante pour me convaincre de ne plus utiliser mon lecteur MP3 COWON pour écouter Spotify.

Officiellement, la batterie n'est pas remplaçable, mais en pratique, c'est toujours faisable avec une ventouse, Xiaomi fourni l'explication. Elle est collée comme dans l'iPhone. Vu son autonomie plus que correcte et sa charge rapide, il n'est pas vraiment nécessaire d'acheter une deuxième batterie de secours.

Terminons avec les petits plus : une charge rapide, radio FM, la compatibilité wifi N et AC pour les possesseurs de routeurs ultra-rapides, un port infrarouge, une led de notification.

Mon avis :

C'est une fois de plus une réussite de Xiaomi qui se hisse sans difficulté au rang des ténors vendus 2x plus chers.

Les smartphones de Xiaomi ne sont toujours pas disponibles en dehors du territoire chinois. Pour l'obtenir, il faudra se rendre en Chine ou l'acheter chez un revendeur qui se fera évidement une petite marge. Si vous êtes intéressés par le produit, je ne peux que vous conseiller d'attendre la version compatible 4G LTE.

A propos de Chris Project Manager Digital. Ex Digital Developer et UIX designer, Ex SEO et Social Media Coordinator pour les medias.
Partagez cette page sur les médias sociaux !