Accueil Services Magazine Contact

Stockage en cloud : les services feront la différence.

Publié par Chris le Mercredi, 16 Juillet 2014



Accéder partout à ses données, tous les géants du web le proposent aujourd´hui. Le cloud n'est plus une révolution en soi et beaucoup de consommateurs ne sont pas encore passés à une offre payante. Si les offres gratuites de stockage en ligne vous permettent de disposer d'au moins 20 go d'espace, les offres payantes sont de plus en plus généreuses atteignant un TO pour OneDrive si vous avez souscrit à un abonnement Office 365 à 69 euros par an ou l'illimité pour l'offre Business de Box.

Contrairement à ce que l'on peut imaginer, de tels espaces peuvent tout à fait être utiles pour le particulier. Ainsi, le backup de toutes ses données importantes devient enfin possible. Le cloud étant selon moi la meilleure des solutions, mais également l'hébergement de films en cloud pour y avoir accès facilement en cas de déplacement.

À côté de ces nouveaux tarifs, certains semblent à la traîne, c'est notamment le cas d'Apple avec son iCloud bien plus cher que la concurrence, mais la pomme a déjà prévenu que son tarif devrait prochainement baisser avec l'arrivée de Yosemite et iOS8 qui exploiteront beaucoup plus ce stockage. Il sera également possible d'utiliser iCloud comme un drive, un service que propose toute la concurrence. Comptez 3,99$ Par mois pour 200 go.

Si les tarifs baissent, c'est avant tout parce que celui du stockage a également fortement baissé. En fait, l'industrie a observé une baisse de coût de 50% tous les deux ans, ce qui représente un facteur de 22 000 en 20 ans. Bientôt, le consommateur ne paiera plus le stockage, mais principalement le service autour.

Mais sur quels paramètres Google, Apple, Microsoft, Dropbox, Box vont se concurrencer lorsqu'ils proposeront tous de l'illimité?

Les tarifs ne vont pas baisser indéfiniment même si il n'est pas impossible que nous atteignions un jour l'illimité à 99cent, il est également fort probable que les offre gratuites soient de plus en plus généreuses afin d'attirer l'utilisateur. Par contre, la rapidité d'accès aux données me semble un argument assez intéressant, surtout si nous utilisons cet espace tel un disque dur. L'ouverture est également importante, on devrait pouvoir télécharger des torrents directement dans son Dropbox sans passer par son PC, mais là, on entrerait plutôt dans le domaine de Mega, un autre service de stockage en ligne utilisé en grande partie pour s'échanger des fichiers.

En fait, ce qui fera la différence entre ces acteurs, c'est avant tout les services et surtout la faculté qu'ils auront à nous emprisonner dans leur écosystème en cloud. Pour simplifier, les utilisateurs de Windows et MS Office auront plus intérêt à utiliser OneDrive de Microsoft, sur Mac et iOS, c'est iCloud qui devrait devenir indispensable, alors que sur Android, Google Drive pourrait devenir intéressant, surtout si vous utiliser régulièrement Gmail.

Dropbox qui avait réussi à devenir incontournable se retrouve fortement affaibli par les stratégies fermées de ses concurrents, mais elle n'abandonne pas pour autant, au contraire, la jeune société qui avait refusé un rachat par Apple a été valorisée à hauteur de 10 milliards de dollars au mois de janvier. En rachetant Mailbox, un excellent client Mail innovant qui devrait être adapté sur toutes les plateformes, Dropbox a montré son envie de se positionner sur le service multi-plateformes. Comprenez que si comme moi vous travaillez sur PC la journée, surfez sur Mac à la maison, tapotez sur votre iPad dans le train et téléphonez avec un smartphone Android, vous ne placerez pas toutes vos données sur iCloud.



Dropbox pourrait donc garder une position de leader, un service multiplateforme pour lesquel on paie, alors que les autres seraient utilisés uniquement pour sauvegarder des données précises comme des documents Word ou ses contacts.

L'hébergement en cloud est en train de prendre un nouveau tournant fort intéressant et je pense que les services au consommateur vont devenir de plus en plus complets. On ne va pas s'en plaindre.

A propos de Chris Project Manager Digital. Ex Digital Developer et UIX designer, Ex SEO et Social Media Coordinator pour les medias.
Partagez cette page sur les médias sociaux !