Accueil Services Magazine Contact

Où est passé le mobile first ?

Publié par Chris le Mercredi, 28 Juin 2017

Le succès des smartphones a eu un impact vraiment important sur le web, si bien qu'aujourd'hui, le mobile est considéré comme plus stratégique que le desktop.

En fait, les précurseurs ont commencé par avoir des déclinaisons Wap ou i-mode, puis vient les versions mobiles HTML5 et grâce à la puissance des smartphones modernes, il n'est plus nécessaire de faire des versions allégées des sites, nous sommes passé au responsive, puis finalement au mobile first.

Le terme "mobile first" est très clair, le site est pensé en premier pour le mobile puis s'adapte jusqu'aux plus grands écrans. Évidemment, chaque écran a ses spécificités en termes de format et d'utilisation. Comme un mobile est tactile et se prend par le bas, la navigation devrait donc être accessible depuis le bas du téléphone et les liens devrait être suffisamment grands pour qu'un doigt ne pousse pas à côté. Tester sur tous les écrans n'est pas facile, mais l'habitude et les outils nous permettent de nous faire assez facilement une idée de l'ergonomie que l'on propose à l'internaute.

Mais ça, c'est la théorie. En pratique, les sites mobile first ne sont pas vraiment adaptés aux mobiles. Souvent, le développeur et le designer ne sont pas en cause directement. Le marketing, les législations, la régie, le manque de vue d'ensemble font qu'un site n'offre pas une bonne expérience à la première visite.

Il n'y a pas qu'une seule première visite !

Vous auriez tort de croire que l'internaute ne voit qu'une seule voit votre site pour la première fois. Vos cookies n'étant pas sauvés dans Facebook, Chrome, Safari et Twitter simultanément, la situation de première visite peut se produire plus d'une fois, alors optimisez votre première visite!

Il est trop facile sur le web de trouver des sites pourris avec de mauvaises pratiques, du coup, ici, pour mon exemple, je vais prendre des bons sites, modernes et plutôt bien réalisés. Il ne s'agit pas de la critique de ces sites, mais des médias digitaux en général.

 

 

 

Comme vous pouvez le voir, l'affichage n'est pas optimal. Bien entendu, si vous contactez les administrateurs, ils vous répondront "c'est la pub, c'est le message popup, c'est…" eh bien non, ce ne sont pas de bonnes explications. La vraie explication, c'est que ces éléments n'étaient pas dans la maquette, ils n'ont pas fait partie de la réflexion globale en termes d'ergonomie, mieux, la vraie raison, c'est souvent que les différentes équipes ne travaillent pas ensemble.

La cookie box est un parfait exemple de cette réalité. Le texte n'est pas obligatoirement long, une petite phrase et un lien suffisent, mais allons plus loin encore, si votre page doit afficher un message cookie, un leaderboard, et une boîte de recommandation de téléchargement de l'app, assurez-vous que ceux-ci ne s'affichent pas en même temps.

Prenons un cas concret

Imaginez que votre site doit afficher un leaderboard mobile, c'est à dire, une banner de 320x100 px, un message concernant les cookies et une smart app banner, c'est à dire, la banner qui vous propose de télécharger votre app iOS et Android. Vous devrez éviter de tout proposer en même temps.

Lors de la 1ère visite

On affiche le message cookie, très léger, à peine 75px de haut, ce message peut être court, car il n'est de toute façon jamais lu. Par contre, n'oubliez pas de rédiger une page complète liée à cette banner. Lorsque l'internaute a cliqué sur la croix, vous pouvez enregistrer dans vos cookies son accord.

 

Dès la 2ème visite

L'internaute a directement droit à votre leaderboard, eh oui, il faut bien gagner de l'argent.

 

Toutes les 10 visites

Le visiteur semble être un habitué, c'est peut-être le bon moment de proposer l'installation de votre app pour ça, on utilise généralement les smartbanners de iOS et Android qui sont faciles à installer, mais difficiles à programmer. Dans ce cas, vous perdez le contrôle. une fois refusée, cette bannée ne s'affichera plus même si l'internaute n'a pas installé votre app. Je recommande plutôt de créer votre propre smartbanner et de la gérer avec votre ad-server. Vous pourrez ainsi déclencher des campagnes plus optimisées.

Il faut également être conscient qu'à sa première visite l'internaute a peu de chance de vouloir télécharger directement votre app.

On peut imaginer par contre que si l'internaute a déjà installé l'app et qu’il surfe tout de même régulièrement sur vos pages, il a peut-être oublié la présence de celle-ci dans son téléphone. C'est donc également un bon rappel.

 

En conclusion, je rappellerai que le digital demande énormément de coopération et de compromis entre les professionnels, mais que la qualité doit être prioritaire, car le mobile first, c'est d'abord s'assurer que le site est vraiment accessible sur mobile pour tous le monde et arrêtons de tester uniquement sur le dernière phablète à la mode.

 


A propos de Chris Project Manager Digital. Ex Digital Developer et UIX designer, Ex SEO et Social Media Coordinator pour les medias.
Partagez cette page sur les médias sociaux !