Accueil Services Magazine Contact

Les 10 raisons pour lesquelles les Startups échouent

Publié par Chris le Dimanche, 17 Mai 2015

La meilleure solution pour lutter contre le chômage est l’investissement et l’entrepreneuriat. C’est la raison pour laquelle les aides au lancement de startups commencent à se répandre partout en Europe. Mais aujourd’hui, trop peu de jeunes osent se lancer par crainte de l’échec. La première chose à faire en se lançant, c'est de limiter ces risques.

Start-Up-Branding-Tips

En me basant sur une analyse post mortem de 101 startups américaines diffusée sur cbinsights, j’ai réuni les 10 principales causes d’échec avec quelques conseils pour y remédier. Il en ressort une sorte de check-list à prendre en compte avant de se lancer.

Quelles sont les 10 principales raisons qui poussent les startups à fermer :

1) Le marché n’était pas demandeur pour 42% des startups

Construire quelque chose que le marché ne veut pas, c’est évidemment la raison la plus évidente d’échec pour une entreprise. Quelle est votre cible? Quelqu’un qui vous ressemble ou monsieur tout le monde? Êtes-vous sur marché de niche? Votre entreprise ne pourra pas se suffire d’une dizaine de clients. Faites une étude de marché ou, au minimum, sondez votre entourage sans avoir peur que l’on vole votre idée géniale.



2) 29% des startups se sont retrouvées en rupture de liquidité

Les plus grands succès du web ont obtenu rapidement un financement de la part d’investisseurs privés. C’est évident, car il faut souvent plusieurs années pour qu’une startup soit viable, et pendant ce temps, il faudra subvenir à ses besoins. C’est pour cela qu’il est important pour une startup de disposer d’un business angel performant et capable de lever des fonds. Il ne s’agit pas seulement d’obtenir les fonds pour payer les salaires, mais aussi pour investir dans l’infrastructure, prévoir les changements de cap, payer des experts et des frais de marketing.

Faire tourner une startup sur fonds propres , c’est courir sans chaussures. C’est possible, mais ça vous fera courir moins vite et moins longtemps.


3) Dans 23% des cas, la startup n’avait pas la bonne équipe

Lancer sa startup avec ses copains, qui n’en rêve pas? Mais dans le monde réel, c’est un peu compliqué. On a tendance à se regrouper entre personnes ayant les mêmes intérêts et un parcours similaire, mais en vérité, il faut réunir des expertises différentes et se regrouper autour d’une vision commune, d’un projet. Si vos amis ne sont pas convaincus par le projet, ils ne mettront pas autant d’énergie que vous, au final, ça créera des tensions.

Dans une équipe, il faut des profils très distincts : un bon commercial, d’un bon chef produit et aussi un bon ingénieur : J’ai souvent vu des produits Web et IT dans les mains de personnes sortant de prestigieuses écoles de commerce, mais ayant des connaissances limitées en technique et sous-traitant la production « au moins cher ».

4) 19% des startups étaient hors compétition

Apprendre de ses clients pour comprendre leurs besoins, étudier les produits de ses concurrents pour faire un produit meilleur (sans recopier bêtement), à l’image du chinois Xiaomi. Ne jamais oublier l’importance de la veille. Ne jamais se reposer sur ses succès. Pensez simplement à Nokia qui, en tant que leader du marché de téléphone, a préféré travailler sur l’optimisation des coûts de production plutôt que d’innover.

5) 18% des startups ont mal estimé leurs dépenses avant de calculer leurs tarifs.

En fait, il est souvent difficile d’estimer les coûts réels de fonctionnement d’une jeune entreprise. Fabrications, maintenances, salaires, loyer et les charges locatives, charges sociales, mobilier, fiscalité, assurances, frais de mission et de réception, publicités, etc… Les dépenses cachées sont nombreuses et souvent, on se rend compte qu’il est difficile de concurrencer les tarifs de ses principaux concurrents.

6) 17% des startups n’avaient pas de plan de business et marketing

Le business plan et le plan de marketing sont deux aspects essentiels de la réussite des Startups. Ces plans aident les entreprises à organiser leurs opérations et également à évaluer leur succès ou l'échec. Si les entreprises changent avec la demande des clients et de l'environnement économique, les plans d'affaires et de marketing doivent également évoluer tout au long de la durée de vie de l'entreprise.

Il ne suffit pas d’avoir un site et une page Facebook pour trouver des clients. Aujourd’hui, vous êtes en concurrence avec le monde et pour lancer votre entreprise, il faudra investir dans la com, les publicités et le marketing viral.

Cibler intelligemment vos campagnes, créer des opportunités, participer à des évènements, réseauter, créer des partenariats, jongler avec le calendrier pour exploiter les meilleures dates (Saint Valentin, Pâques …), trouver des ambassadeurs et ambassadrices, développer l’image de sa marque, créer l’envie … Bon, vous avez compris l’idée. Il y a beaucoup de tafs du côté du marketing.




7) 17% des startups ont ignoré le client

Aujourd’hui, il est tout à fait possible de recevoir des retours pertinents de la part des clients, car c’est eux qui choisiront ou pas votre entreprise, au final. Un client qui se sent écouté peut devenir un ambassadeur. D’ou l’importance, par exemple, de miser sur le community management.

8) La startup a sorti des produits inappropriés dans 14% des cas

Est-ce que votre produit répond vraiment à une demande, à un besoin ou un problème? Est-ce qu’il est facile à utiliser? Est-ce qu’il est ergonomique, joli, sexy? Est-ce qu’il a su évoluer avec le temps ou est-ce toujours le même vieil outil que vous avez vendu comme étant innovant en 1995? Votre produit doit sans cesse s’adapter aux besoins des consommateurs.

9) la startup a perdu son objectif dans 14% des cas, également

C’est souvent un risque lorsque l’on veut tout faire. Le marché peur changer et de nouvelles idées vous viendront si vous êtes créatifs, mais une startup ne peut pas sans cesse se réinventer et changer de cap. Il lui faut du temps pour développer une idée et un produit correctement. Gardez en tête votre premier objectif et ne vous écartez pas de ce chemin, même si ça peut prendre du temps, ne vous éparpillez pas!


10) Pour 13% des startups, les désaccords entre l’équipe et investisseur ont été fatals

Tout est dans la confiance. Chercher à lever des fonds, c’est important, mais si vos investisseurs n’ont pas la même vision que vous, s’ils n’ont pas totalement confiance en votre cap, si vous leur avez promis des résultats intenables, alors, vous mettez votre startup en danger.

A propos de Chris Expert en web et nouveaux médias. Ex Digital Developer et UIX designer, Ex SEO et Social Media Coordinator pour les medias.
Partagez cette page sur les médias sociaux !