Accueil Services Magazine Contact

Leap Motion à l’essai

Publié par Chris le Dimanche, 11 Août 2013

Le Leap Motion est un petit boîtier qui s’est fait remarquer l’année dernière sur Kickstarter. Les premiers donateurs ayant reçu leurs exemplaires, j’ai pu tester ce produit prometteur sur papier.




Pour ceux qui ne le connaissent pas, le Leap motion propose une interface utilisateur fonctionnant un peu prêt de la même façon que la kinect, mais positionné sur un bureau. Il suffit de placer ces mains au dessus du boîtier pour interagir en 3D avec l’ordinateur. Il permet également de simuler la souris ainsi que des mouvements multicouches. Les premiers logiciels utilisant le Leap Motion sont disponibles sur un appstore dédié, mais la plupart sont payants.



Parmi les jeux, quelques classiques tels que Fruit Ninja ou Cut the Rope.


À l’usage, ce boîtier est un peu décevant.

Contrairement aux interfaces tactiles, ici, on peine à trouver un avantage à cette solution. La première raison est qu’il existe peu de logiciels fonctionnant correctement avec cette interface. En effet, le Leap Motion n’est clairement pas une souris et il est difficile d’en simuler une.
Il est difficile, par exemple de cliquer dans le vide. Leap motion considère qu’avancer son doigt correspond à un clic., autant vous dire que l’on rate facilement ses clics sans un entraînement de pro. Il faut oublier donc l’usage du Leap Motion en tant que souris.

La deuxième raison qui me déçoit est la difficulté d’utilisation. Interagir en 3D sans reperds, c’est juste pas naturel, et ajoutons à cela la latence dans certaines applications et on a l’impression de redécouvrir les débuts de la Kinect. Le logiciel Molecules, par contre, montre l’intérêt du Leapmotion, car vous ne devez pas cliquer, mais bouger un objet en 3D. On déplace la molécule presque naturellement, mais en fermant sa main pour s’enlever de la zone de mouvement, on a tendance à refaire bouger l’objet. Ça fonctionne, mais ça manque un peu de précision. Quant à Google Earth, c’est juste incontrôlable, pour moi.


À prendre?

Pour moins d’une centaine d’euros, le Leapmotion est un produit intéressant, mais il lui manque l’essentiel, une bonne raison d’exister. Le boîtier ne remplace pas la souris ou l’écran tactile, c’est une nouvelle interface qu’il faudra découvrir et améliorer. Si le Leap Motion n’est pas prêt de convaincre le grand public, il pourrait être utilisé dans certaines industries.

Je ne le tuerais pas pour autant, car une petite communauté de développeur s’est déjà jetée dessus et la startup met les moyens pour que de vrais usages se développent.

Trop jeune, mais il reste pratique pour bouger un objet dans un environnement 3D en complément de la souris. Je pense qu’il remportera un petit succès chez les utilisateurs de 3DS Max et Maya 2014 pour lequel il existe déjà un plug-in.

https://www.leapmotion.com/

A propos de Chris Project Manager Digital. Ex Digital Developer et UIX designer, Ex SEO et Social Media Coordinator pour les medias.
Partagez cette page sur les médias sociaux !