Accueil Services Magazine Contact

Le coup de génie de Microsoft qui glisse totalement vers Linux et l’Open Source

Publié par Chris le Vendredi, 01 Avril 2016

ms_loves_linux

Étonnant, toutes ces annonces qui se suivent et pourtant, il semble que Microsoft fasse de grands pas pour se rapprocher de Linux. Enfin, pas seulement de Linux, de tout ce qui tourne sur Unix, donc pour simplifier, Microsoft veut sortir de Windows.

En avril 2014, l’éditeur annonçait vouloir rendre open source ses technologies développeurs, dont ASP.NET, son compilateur Roslyn, ou encore .NET Micro Framework, .NET Rx et les langages VB et C# et fin 2014, il annonçait le portage de son framework .Net sur Mac et Linux.

Les développeurs ont ainsi pu commencer à construire des applis ASP.Net multi OS.



En janvier 2016, Microsoft rend Open-Source ChakraCore, le moteur Javascript de Edge qui est désormais disponible sur GitHub. Microsoft annonce vouloir commencer à porter son moteur sur d’autres plateformes telles qu’Ubuntu et OSX et demande aux développeurs de donner leurs suggestions.

En février 2016, Microsoft rachète Xamarin avec lequel il est partenaires depuis 2013, cet outil de développement permet notamment de développer des applications iOS et Android en langage C# et il y a quelques jours, il intègre un émulateur iOS à Xamarin et rend son logiciel open source.

« Nous sommes impatients de construire une communauté open source autour de Xamarin » a déclaré Microsoft lors de sa keynote.

Microsoft Xamarin

En mars 2016, Microsoft annonce SQL Server sous Linux avec une version publique devrait sortir à la mi-2017. C’est évidemment important, car les développeurs .NET n’ont pas l’habitude d’utiliser une autre DB. Jusqu’ici, Oracle, avec son système de base de données, régnait en maître sur les environnements Linux. Ses seuls concurrents étaient PostgreSQL ou MySQL qui sont plus limités et plus orientés web.

Aujourd’hui, c’est son OS que Microsoft ouvre à Linux avec l’arrivée de Bash, l’interpréteur de ligne de commande Unix. Il s’agit ni plus ni moins que de l’espace utilisateur d’Ubuntu tournant dans ce que Microsoft appelle le « Sous-système Windows pour Linux ». Pas une émulation, mais un véritable portage, et pour y arriver, ils ont travaillé mains dans la main avec Canonical, l’entreprise derrière Ubuntu.


build-2016-microsoft-windows-10-3

Pourquoi est-ce un coup de génie?

Tant que Windows était le principal OS du marché, avec des pars proches du 100%, il n’y avait pas de réelle raison de craindre la concurrence, mais aujourd’hui, c’est très diffèrent. Windows est toujours leader, mais se trouve sur un marché très dispersé avec PC qui se vendent de plus en plus mal face aux Mac qui remontent, mais surtout Android et iOS. Les utilisateurs disposent de plus en plus souvent d’appareils tournant sur des plateformes différentes : Un PC à la maison, un Mac au bureau, un iPad pour les réunions, un Android dans la poche. Autant dire que la mobilité a changé le visage de l’informatique et un logiciel doit être aujourd’hui multiplateforme. L’autre problème, c’est le cloud, les applications sont de plus en plus souvent dans le cloud, et sur ce marché, Linux est l’OS le plus répandu.

Et donc, pour faire du multiplaforme, il est nécessaire de travailler avec des langages open source tels que Java, Python, nodeJS, … et c’est là où Microsoft a un coup de génie. Il est en train de placer .NET comme premier frameworks de développement avec Visual Studio comme principal outil de développement. Il sera donc à terme possible de développer en .NET sur Mac ou Linux, à la fois pour PC, Mac, Linux, iOS et Android. Et pour le cloud, Microsoft Azure serait la plateforme la plus répandue.


A propos de Chris Project Manager Digital. Ex Digital Developer et UIX designer, Ex SEO et Social Media Coordinator pour les medias.
Partagez cette page sur les médias sociaux !