Accueil Services Magazine Contact

La vidéo bouleversera le web autant que le mobile

Publié par Chris le Vendredi, 10 Juin 2016

À l’échelle de notre civilisation, internet est encore jeune et pourtant, il a subi beaucoup de transformations, de révolutions : les moteurs de recherches, les réseaux sociaux et surtout le mobile qui nous permet d’avoir internet dans notre poche. Nous sommes encore en pleine transition vers le mobile et beaucoup restent à faire de ce côté-là. Microsoft, par exemple, est persuadée que les internautes ont besoin d’une machine à la fois mobile et bureautique. Windows 10 est pensé de cette façon.

face-1103708_640

D’autres révolutions sont en cours dans le web, comme l’internet des objets. Vous savez? Les montres, caméra connectée, trackers d’activités, thermostats connectés … ça bouge beaucoup de ce côté là. Mais depuis 2015, c’est la vidéo qui prend une place de plus en plus importante sur le web, et surtout sur les réseaux sociaux. Depuis 2016, cette tendance s’est carrément accélérée.

Une révolution à peine visible.

La vidéo n’est pas neuve sur le web, et c’est peut-être pour cela que l’on ne se rend pas autant compte de l’importance de cette révolution. Voici quelques points qui montrent pourtant que la vidéo est en train de bouleverser le web :

1) Les blogueurs influents sont balayés par les youtubeurs.

Et j’irai même jusqu’à dire que certaines youtubeurs sont de vrais businessmans et produisent du contenu de très haute qualité avec des moyens impressionnants. On est loin de la caricature de l’ado boutonneux qui se filme dans sa chambre en train de raconter des blagues. Aujourd’hui, Youtubeur est une profession qui rapporte beaucoup à certains, de l’argent et la célébrité. La génération Y connaît beaucoup mieux Norman que Jamel Debouze.

En dehors de ces youtubeurs influents, on découvre parfois des vidéos de « coup de gueule » filmées dans les bouchons, ou d’avis de personne lambda qui deviennent virales. En fait, la vidéo sur le web permet la peopolisation du peuple.

2) Les réseaux sociaux se sont adaptés au marché, ils poussent en avant le format vidéo plus facilement commercialisable.

Aujourd’hui, une vidéo va démarrer automatiquement sur Facebook, la rendant beaucoup plus efficace qu’une photo ou un article. Nos flux Facebook et Twitter sont de plus en plus remplis de vidéos.

Cette tendance en a généré une autre : la mini-vidéo illustrée (si quelqu’un connaît le nom exact de ce type de vidéo, contactez-moi sur Twitter). Ces vidéos de plus ou moins une à deux minutes et sous-titrées sont totalement adaptées aux réseaux sociaux. Sans cliquer, on sait de quoi parle la vidéo. Le format est court et parfaitement adapté à une visualisation rapide sur smartphone et étonnamment, souvent très instructif, car l’auteur aura ressorti en texte les points les plus importants et laissé en vidéo les détails. Une sorte de condensé d’information prédigérée.



Ce genre de vidéo plus pro, plus virale s’est démocratisée surtout au niveau de la presse digitale.

3) Le succès de Vine et Snapchat.
Ces plateformes conviennent beaucoup plus aux jeunes qui sont plus friands de vidéos que d’articles. Ils sont aussi impatients et très zappeurs, ils n’ont pas forcément de regarder la même vidéo pendant 15 minutes. Snapchat a créé une tendance qui socialement est très intéressante à étudier, la vidéo jetable. Déposer un délire, un selfie vidéo, un simple message sur YouTube ou Facebook n’est pas une bonne idée, car vous ne savez pas comment ce sera perçu hors de votre réseau dans quelques années. Le fait de pouvoir envoyer des petites vidéos à votre tribu comme on envoie un SMS permet de ne plus avoir peur des conséquences. Pour les jeunes, c’est la possibilité de filmer un peu tout et n’importe quoi, et donc être actif sur internet alors ces mêmes jeunes peineraient parfois à écrire plus de 10 phrases sur un blog. Pour les médias sociaux, c’est un contenu qui peut générer des revenus et donc, une opportunité.
4) Les Lives vidéo ... en mode Push, s’il vous plaît!

Les Lives Facebook et Periscope sont la dernière et peut être la plus importante des révolutions de la vidéo en ligne.

Depuis peu, les médias sociaux offrent la possibilité de diffuser en direct de la vidéo sur internet gratuitement. Vous n’avez pas besoin de prévenir vos interlocuteurs, les réseaux sociaux s’en chargent. Jusqu’ici, pour regarder une diffusion vidéo en live : une émission, un concert, un match … il fallait se rendre de soi-même vers un canal, maintenant, c’est les canaux qui viennent à vous, et l’air de rien, c’est assez révolutionnaire. Ça donne potentiellement la possibilité à tout un chacun de diffuser un évènement en vidéo. Bientôt, vous suivrez les naissances, mariages, déprimes, joies, défis, de vos en amis en direct sur Facebook.

L’autre nouveauté, c’est de pouvoir interagir en temps réel avec les personnes qui regardent la vidéo, ça, c’est vraiment génial.

D’ici peu, on imagine que les Lives Facebook, YouTube et Periscope pourront diffuser des évènements en exclusivité et donc, concurrencer sérieusement la télévision en diffusant des match de foot, l’eurovision, ou des concerts. En fait, les concerts en live sur Facebook, ce n’est pas nouveau, mais aujourd’hui, le marché est beaucoup plus mature.

Le potentiel de la vidéo en mode push est certainement très sous-estimé aujourd’hui. Dans un premier temps, on se demande comment adapter ce que l’on connaît vers un nouveau format, ensuite, le marché publicitaire devrait rapidement s’en accaparer.
C’est à nous de jouer

Si vous travaillez comme moi dans le secteur du web ou de la communication, vous savez qu’il y a une vraie demande pour de nouvelles idées virales et la plateforme vidéo offre de très fortes possibilités. Le seul vrai souci, c’est le temps nécessaire pour réaliser une vidéo. L’enregistrement et le montage prennent du temps et donc de l’argent, mais justement, grâce à Snapchat et les Lives, il est possible de penser la vidéo autrement. Je suis impatient de découvrir ce que l’on pourra produire avec les outils de demain et comment les agences de communication vont apprendre à travailler sur le temps réel, car la vraie révolution est bien là, on n’a plus le temps de produire du contenu, c’est en temps réel qu’il faut le produire et donner la possibilité à votre cible de réagir, toujours en temps réel .

Pour terminer, je rappellerais que les réseaux sociaux supportent la vidéo en 360°, ce qui monte d’un niveau le potentiel de viralité.

De jolis défis à relever, non?

A propos de Chris Project Manager Digital. Ex Digital Developer et UIX designer, Ex SEO et Social Media Coordinator pour les medias.
Partagez cette page sur les médias sociaux !