Accueil Services Magazine Contact

Et si les cryptomonnaies sauvaient l’environnement ?

Publié par Chris le Vendredi, 01 Septembre 2017

Pour qu’un problème complexe soit résolu, il doit toucher les populations les plus riches

Cette citation a probablement déjà été prononcée par d’autres avant moi tant elle symbolise bien notre société. On sait tous que les épidémies, par exemple, n’intéressent pas grand monde tant qu’elles se situent dans le bas du globe.

Qu’en est-il de l’environnement? Je pense que la pollution, c’est un problème de pauvre, le pétrole reste une source de revenus importante pour les grandes fortunes et les lobbies sont très puissants sur ce secteur, ils n’ont pas intérêt à ce que l’on mise plus sur l’énergie renouvelable. Ils n’ont surtout pas intérêt à ce que les pays développent des programmes de remplacements des énergies fossiles par le solaire en investissement dans des projets ambitieux. On est tous conscients, je pense, que nos pays font le mini-minimum de ce côté-là. On a installé quelques éoliennes, certes, mais personnellement, je ne connais pas de bâtiment autonome énergiquement construit par l’état belge. Pensez à la ville de Burlington aux États-Unis, qui fonctionnent entièrement avec des énergies renouvelables depuis 2015. Les responsables estiment économiser 20 millions de dollars d’ici les prochaines années en produisant leur énergie localement. Ce genre de projet nous manque cruellement!

Moi, je crois, surtout au solaire, car il peut être intégré partout et générer une économie qui touche toutes les couches de la population.

Heureusement tout de même que les entreprises actives dans les nouvelles technologies s’y intéressent beaucoup plus. Je pense à des Google, mais surtout à Tesla pour qui l’énergie renouvelable est un business prometteur. Globalement, ça reste marginal face aux lobbies des pétroliers! Il suffit d’écouter Trump et les Bush, avant lui, pour s’en rendre compte.

Une fois ces faits établis, la question que l’on pourrait se poser, c’est comment faire en sorte que l’on investisse plus dans le renouvelable ? Et bien, en créant une pénurie énergétique qui toucherait en premier les grandes fortunes.

Je m’explique, mais là, je préviens qu’il va falloir être créatif pour me suivre.

Faisons un peu d’histoire, la machine à vapeur a été inventée en 1769, mais il a fallu attendre le XXe siècle pour que l’on passe au système de production inventé par Henry Ford qui est sans doute l’épisode le plus décisif de l’Histoire de l’industrie mondiale.

Pourquoi ? Parce que le problème de la main d’œuvre ne s’est présenté qu’après l’abolition de l’esclavage, à la moitié du 19e siècle.

En fait, pour la robotique, ce sera pareil. Elle fera un bond en avant lorsqu’elle répondra à un problème de main d’œuvre. Aujourd’hui, le tôt de chômage est suffisant pour que les salaires restent en compétition avec le coût de la robotisation, mais là, je m’égare, revenons plutôt à notre futur proche.

La cryptomonnaie est une révolution encore peu visible, mais réelle. Ces monnaies vont permettre beaucoup de choses, par exemple, de créer des formes de transaction d’un nouveau genre, comme des paiements sous contrat. Une évolution de la monnaie pouvant fonctionner sans les banques avec des transactions directes entre les grosses entreprises. Elle va générer des profits pour les multinationales et les spéculateurs. Croyez-moi, tôt ou tard, c’est les banques et les marchés financiers qui en auront le contrôle parce que c’est eux qui ont le plus à perdre. Et là, on est face à un vrai problème dont on ne parle pas assez, la consommation énergétique.

Et je ne parle pas d’un petit problème, je parle, par exemple, de l’Etherium qui pourrait un jour consommer autant d’énergie que les Etats Unis s’il devait remplacer le dollar comme monnaie de référence internationale.

Je parle d’un risque de pénurie d’énergie très important en cas de succès de la cryptomonnaie !

Va-t-on continuer à construire des centrales nucléaires (oui, on en construit toujours) ? C’est peu probable, va-t-on miner du bitcoin au pétrole? Ça risque d’être compliqué et contre-productif.

Au contraire, il semblerait plus logique de développer des programmes d’exploitation de l’énergie solaire hyper ambitieux avec le soutien du secteur de la finance! 

N’oublions pas que l’on a accès à cette énergie en abondance dans certaines régions du monde et le minage peut être localisé où on veut. Qui sait peut-être que dans cent ans, c’est l’Afrique qui dominera le monde.


A propos de Chris Project Manager Digital. Ex Digital Developer et UIX designer, Ex SEO et Social Media Coordinator pour les medias.
Partagez cette page sur les médias sociaux !