Accueil Services Magazine Contact

Elon Musk écrit l’histoire de l’intelligence artificielle avec l’OpenAI.

Publié par Chris le Samedi, 12 Décembre 2015

L’intelligence artificielle sera aux futures générations ce que l’énergie est à la nôtre, quelque chose d’indispensable qui nécessitera sans cesse de relever de nombreux défis, il serait donc imprudent de laisser des sociétés privées en avoir le monopole.

L’intelligence artificielle a fait un énorme bond en avant ces dernières années, et elle pourrait être utilisée à des fins malhonnêtes. Imaginez simplement un logiciel qui simulerait une personne amoureuse sur les réseaux sociaux… Oui, je sais que les bots existent déjà, mais leurs comportements n’ont rien d’intelligent, ils ne pourraient pas servir au recrutement de jihadistes ou écrire des articles de propagande, demain, oui.

En vérité, le problème de l’IA pourrait ne pas s’arrêter à des histoires de brevets, de monopoles et d’escroqueries. En 2014, Stephen Hawking déclarait à la BBC que « Le développement de l'intelligence artificielle complète pourrait signifier la fin de la race humaine. » Un scénario à la Terminator est de plus en plus envisageable, car les capacités d’adaptation et d’évolution des machines seraient beaucoup plus rapides que les nôtres. Cette théorie est partagée par de nombreux scientifiques.

Cela semble pourtant impossible lorsque l’on regarde un ordinateur d’aujourd’hui qui n’est pas intelligent, il peut simuler l’humain en suivant des règles prédéfinies, mais il n’a pas conscience de sa propre existence. Avec un ordinateur quantique comme le D-Wave réalisé par Google et la NASA, ça pourrait être très diffèrent, il pourrait probablement être capable d’apprendre de l’humain en parcourant internet et s’auto programmer, car cet ordinateur est 100 millions de fois plus rapide qu'un ordinateur traditionnel.

Mais on y est encore loin et il est difficile de prédire quand AI d’un niveau humain pourrait être à portée de main. Quand ce sera possible, il serait important d'avoir une institution de recherche de pointe qui pourrait prioriser un bon résultat pour l'ensemble de la population humaine plutôt que pour son propre intérêt. Il faudrait une entité pour faire évoluer et contrôler l’Intelligence artificielle, une entité indépendante des pays et des entreprises.

Cette solution est en train de voir le jour, c’est OpenAI.

Coprésidée par Sam Altman, président d’Y Combinator, une entreprise américaine de financement précoce de startups et Elon Musk, directeur, ingénieur et inventeur en très hautes technologies (SpaceX, Tesla Motors, SolarCity), OpenIA est une société de recherche de l'intelligence artificielle à but non lucratif, elle a été financée à hauteur de 1 milliard de dollars par divers investisseurs tels que ses co-président ou Amazon Web Services.

La société regroupe des scientifiques et des experts mondiaux en matière d'apprentissage.

Elon Musk se dit très conscient des risques liés à l’intelligence artificielle, mais également de ce qu’elle pourrait apporter à notre société, elle pourrait rendre nos vies tellement plus faciles et elle pourrait également nous aider à comprendre notre propre intelligence et c’est les principales raisons qui font que cette société doit être sans but lucratif.

Personnellement, je trouve ce projet vraiment ambitieux et à la fois rassurant.


A propos de Chris Project Manager Digital. Ex Digital Developer et UIX designer, Ex SEO et Social Media Coordinator pour les medias.
Partagez cette page sur les médias sociaux !